2187905205_158290644d_z-1

Les Français attachés à la solidarité intergénérationnelle (sondage Swiss Life)

Les Français attachés à la solidarité intergénérationnelle (sondage Swiss Life)

Par Géraldine Bruguière-Fontenille – Publié le  

Swiss Life a confié à l’institut Link la réalisation d’un sondage sur le thème de la solidarité intergénérationnelle. Il révèle que le souhait d’une plus grande solidarité entre les générations est fort mais potentiellement source de conflit.

Swiss Life analyse les attentes des européens en matière d'épargne.
Swiss Life analyse les attentes des européens en matière d’épargne.
yuri arcurs-fotolia

Engagé sur le thème « vivre bien, plus longtemps, en toute liberté de choix », Swiss Life, acteur majeur de l’épargne et de la prévoyance a confié à l’institut Link la réalisation d’un sondage sur le thème de lasolidarité intergénérationnelle. Réalisé début septembre 2016 auprès de 3 078 personnes dans les trois principaux pays où est implanté le groupe Swiss Life (France, Allemagne, Suisse), il révèle que le souhait d’une plus grande solidarité entre les générations est fort mais potentiellement source de conflit.

METTRE DE L’ARGENT DE CÔTÉ POUR SA FAMILLE

Les français se montrent globalement plus attachés à la famille que leurs voisins européens. Ils sont 89% à exprimer le souhait de prendre soin de leur famille contre 81% en Suisse et 77% en Allemagne. Ils sont également plus nombreux en France à vouloir mettre de l’argent de côté pour leurs descendants.

LA REDISTRIBUTION AU SEIN DES SYSTÈMES DE RETRAITE EN QUESTION

En revanche, dans leur vie professionnelle, la collaboration intergénérationnelle est perçue comme une source de conflits par 34% des français contre 26% en Allemagne et 15% en Suisse. Ils sont toutefois moins sévères que leurs voisins européens par rapport auxretraites puisqu’ils sont 54% a considéré que la redistribution au sein des systèmes de retraite est susceptible de provoquer des conflits contre 69% pour les suisses et 72% pour les allemands. Plus généralement, sur le total des personnes interrogées, 66% estiment que la redistribution des ressources entre générations sera source de conflit.

Source : argusdelassurance.com